Périodes et étapes.

1) Contact ; la rencontre,
rienAu début il n’y avait rien ;
L’inconnu, « un » inconnu, moi, elle selon le point de vue.
Avant cela il n’y a « rien » cette période existe, c’est la phase où nous ne nous connaissons pas.

 

2) Exploration ; la découverte,
decouvertePuis il y eu le verbe ;
Faire connaissance, nous nous découvrons l’une l’autre.
Le « verbe » la parole et le dialogue, cette période de connaissance mutuelle.
C’est le moment de nous comprendre de nous entendre, nous apprenons à nous connaître.
De cette phase d’échange et de partage se crée le lien s’il a lieu de se tisser.
Ces échanges et ces partages sont réellement le ciment de la relation, par leur qualité ils permettent de connaître les goût et le couleurs mutuels.
Surtout ils établissent la base de la relation ; « échange et partage ».
Les échanges et partages sont primordiaux dans toutes relation (entendez vanilles) et à l’épanouissement de chacun au sein de la relation.
Si chez les vanilles ils sont importants, ils peuvent devenir « vitaux » dans une relation B&D ou S+M, pour lesquels le manque de communication peu devenir de sérieux à grave.

D’un côté l’acte d’échanger, partager, s’écouter est important.
De l’autre côté « qu’est ce que l’autre me raconte » qu’est ce qui me plaît chez l’autre est tout aussi important.
Comprenez que les deux sont tellement complémentaire qu’ils sont tous les « obligatoires ».

Sur les partages et les échanges sera déposé le premier gage de la Soumission ; la confiance.
Le « Dom » apprivoise la Soumise à laquelle il « soumet » sa doctrine, sa vision de SON BD²S²M.
De sa probité le Dom assoie son autorité et sa légitimité ; sa réputation.
La phase de découverte prend fin et le collier se fait poindre.

 

3) Acceptation ; le noviciat,
Puis se tisse le lien ;
Collier-PremierLe Dom passe alors à son cou le premier collier, le symbole de leur lien.
L’acceptation de l’une de l’autre car nous commençons à nous comprendre, à nous « entendre ». ‘Entendre’ ce verbe est important, car il fait référence à « l’entendement » comme à « l’écoute ». C’est subtil et vous commencez à comprendre la richesse de « LA » relation.
Toute en finesse et en douceur, en délicatesse et en ferveur.
La Soumise généralement demande à porter le collier, le bon « Maître » sait entendre à travers ses désirs ce désirs particulier, s’il n’est pas exprimé avec des mots explicites.
Souvent les Soumises par pudeur n’arrivent pas et n’osent pas demander à porter le collier de celui qui les séduit et à qui elles veulent se soumettre honorablement.
Il est important de rappeler que la période d’essai est réciproque.
Cette phase d’acceptation est une « période d’essai » comme on dit en entreprise.
Afin de déterminer si ensemble il y a un « projet commun » qui peut être mené à long terme.
Voila pour la « novlangue ».
C’est « ICI » où les deux se rencontrent « pour de vrai » et que le Dom passe son collier au cou de sa « Co-Liée » ; j’aime cette licence poétique. (Peut-être publierais-je le poème ad hoc.)
Cette période varie, d’une Soumise et d’un Dom à l’autre, pour l’instant ce premier collier n’est pas un collier « d’engagement », il sert à symboliser et à motiver.
C’est la Phase d’acceptation, c’est une véritable période d’essai ; pour les deux.

 

4) Probation ; les épreuves,
Puis vient le temps d’aller plus « liens » ;
collier_probationLe désir de s’investir. L’une pour l’autre.
Cette période est celle qui scelle la relation, fondée sur un bon ciment, nous l’avons vu : « échange et partage ». Des échanges préalables de leur diversité et de leur régularité c’est assis le confiance et le respect. De cette qualité chacun peut découvrir l’autre et la période d’essai prend officiellement fin.
La Soumise reçoit alors son collier de Probation, certainement le plus dur à porter.
Le Dom offre son collier de Probation, certainement le plus difficile à assumer.
Ici le Dom s’engage à prendre soin de sa Soumise et s’occuper d’elle, c’est une « charge ».
J’en ai parlé dans ‘Maître selon moi’ il ne s’agit pas d’une « charge » péjorative, mais bien d’une réelle responsabilité.
La Soumise, conquise au sens « sentimental » s’engage dans un « acte de foi » à l’égard de son Dom.
Elle lui confie sa ‘liberté’ et accepte de le suivre ; plus que de lui ‘obéir’.
Je ne connais pas de Dom digne de ce nom qui accepte que sa Soumise obéisse aveuglement à tous les ordres et à n’importe quoi.
Cette période est la plus difficile car elle est une dure épreuve, d’éducation pour la Soumise qui était souvent Novice et commence petit à petit à être Initiée.
Et de son côté le Dom assume la responsabilité et la tenue du ‘couple’.

Pour ma part cette période est importante, car je désire faire de ma Soumise plus que ma Soumise, ma compagne de vie. Je suis Dom, de vis Dom, je ne saurais avoir ni une Vanille avec laquelle je m’ennuierai et qui serait une pseudo-Féministe 2.0. Une princesse capricieuse qui ne comprends pas même ses propres exigences. Ni une « Joueuse » qui ne saura pas s’engager avec détermination dans notre relation quotidienne, avec ses hauts, mais ses bas.
Quelle ne confonde pas nos Statuts et ce que la morale nous impose « au civil ».
C’est ici que le Dom pose son collier de probation, en ce qui me concerne ; une parure complète.

 

5) Détermination ; Le début ou approbation définitive.
Soumise_entre_mes_mainsPuis çà commence enfin ;
Pour moi c’est ici que commence la vraie aventure.
J’ôte son collier de probation à ma Soumise et lui pose son collier définitif.
Je désire qu’elle le porte, jusqu’à la fin, qu’elle m’honore de sa présence à mes côtés.
Et moi je désire la guider, la porter la soutenir et prendre soin d’elle, jusqu’à la fin.
Je ne saurai vivre, mais surtout « survivre » sans être moi même.

 

[stextbox id=”jaime”]C’est ici que s’achève mon « préambule au collier », aux différents types de colliers,[/stextbox]

 

En vous remerciant de votre attention.

Sincèrement,

Dieu

« Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions. »
Confucius

Licence Creative Common.

Licence Creative Common.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.

 [TELECHARGER LE TEXTE]