Etre ou jouer à en être telle est la question.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.  

Rappel : en bas de page, les COMmentaires sont ouverts à tous,
Votre avis est important, et vos opinions sont intéressantes.

[TELECHARGER LE TEXTE]


 

Je lis de ci de là «un vrai» ceci un «véritable» cela.

 

« Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. »
Confucius 

Dans notre monde du BD²S²M nous qualifions de « être vraiment soumis/s » ce qui sous entend qu’on peut
« NE PAS être vraiment soumise ». Ou un « véritable » Dom, avec la même remarque.

Soumise_MessageJe reprends mon exemple avec le film « Le seigneur des anneaux », sa version sortie au cinéma 2h51 et la version « dite » longue 3h48.
Hors le réalisateur, le film que LUI a voulu faire et qu’il a VOULU montrer aux fans est SA version à lui.
La version « cinéma » est une version DE LA PRODUCTION, et n’est pas du tout le « director cut ».
Ainsi la version « NORMALE » est celle de Peter Jacskon, l’autre est une version « courte » ou « tronquée/altérée ».
La version « NORMALE » fait 3h48 et la version « déprodukteurkiveullesanmaitreplainlesfouilles » fait 2h51.
La « VRAIE » version n’est pas celle qu’on croit « à priori ».

Comprenez vous où je veux en venir, ce qu’on appele un « véritable » soumis est un soumis « normal », ce sont les autres qui NE SONT PAS des soumis. (ici dans l’exemple choisi.)

Voilà autant de questions que les “non-initiés” et novices, ceux qui se cherchent dans notre univers peuvent se poser.

Question légitime car s’ils ne sont pas “BD²S²M” que sont ils ? Kinky ? Simplement des libertins curieux ?
Ou bien s’agit il de “véritables” BD²S²M qui ne connaissent pas encore ce monde !?

Lire la Suite.

  • supernova

    Comme novice , je ne peux émettre aucune critique .
    Librement , j’ai fait don de mon corps et de mon âme à mon Maître qui est très expérimenté . Il est doux , ferme et exigeant . La discipline m’aide à avancer . Très motivée , j’ai pu lâcher prise assez rapidement grâce à l’encadrement de mon éducateur et à sa persuasion .
    J’espère que bientôt il me passera le collier que scellera mon statut .
    Ce mode de vie , je l’ai choisi , il ne gêne personne . C’est mon jardin secret .

  • Shane

    Ha…l’éternel débat et/ou question. Être ou ne pas être… lol

    Je pense que la réflexion a été correctement développée, alors à part fournir mon avis en ce sens…allez, why not…

    Je vais prendre des raccourcis : Il n’existe véritablement pas la notion de “vrai” ou “faux” dans la soumission ou la domination. Un soumis est soumis, ou dominant est dominateur. Après, il y a le reste :

    – Les déchets. Ceux qui se servent du BDSM pour assouvir leurs petits plans cul.

    – Ceux qui sont uniquement “virtuel” et qui se jettent dans la fosse.

    – Ceux qui, assez malins, s’affublent lamentablement Maître/Maîtresse (et j’en ai encore fait récemment l’expérience lol) ou soumis(e) sermonnant gentiment en donnant des leçons aux pratiquants réels.

    Bref, pour citer ma Maîtresse avec qui je vis : Le monde BDSM, soit tu le respectes, soit tu n’en fais pas parti et tu le quitte !

    Shane.