Des cordes et des êtres humains.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.  
Rappel : en bas de page, les COMmentaires sont ouverts à tous,
Votre avis est important, et vos opinions sont intéressantes.

[TELECHARGER LE TEXTE]

[LIEN BUSY]


ATTENTION
NOUS ALLONS DÉPASSER LES 144 Caractères :


Il y a actuellement un « soucis » en ce qui concerne les cordes.

Nous n’ avons pas la télé, on suit pas les journaux ni médias et on ne suit pas les réseaux sociaux.
Nous sommes loin du stress et autres choses qui se colportent : vraies ou fausses.

Nous ne donnons pas notre avis pour parler de Place des Cordes ni « sur » PdC.
Nous donnons notre avis en ce qui concerne le Shibari, le Kinbaku ; les cordes.
Pour apporter notre soutien au staff qui traverse cette crise.

Nous avons conscience que ça peut paraître étrange ;
Nous ne sommes NI pour l’un NI pour l’autre.
Nous sommes POUR les cordes et les êtres humains. (Mis en cause ou plaignants.)

Nous n’allons pas parler « du » scandale ; la personne incriminée, il s’agit de
Cyril membre fondateur de PdC qui est mis en cause.
Ni des personnes qui se plaignent.
Et nous apportons tout notre soutien au staff qui traverse cette crise.

Nous en avons déjà parlé dans notre FAQ concernant les « incidents » :

Voici ce que nous souhaitons dire :

La presse les médias s’ils s’en mèlent risquent de « BUZZ-feeder » cette affaire.
Et voici ce qui serait publié : Des nanas attachées se font violer en bande organisée.

Nous ne suivons pas les cancans et nous ne sommes au courant de pas grand-chose d’autre que des « on raconte ».
Dans tous les cas se sont les « cordes » qui vont en pâtir, notre pratique
Et c’est PdC qui va prendre la première salve.
Si la presse s’en empare c’est pas uniquement Cyril et la Place des Cordes :
NOUS TOUS nous allons en subir les conséquences, on va tous s’en prendre plein la g…

Les personnes qui se plaignent ; nous leur apportons notre attention, elles souhaitent être « entendues » comprises, écoutées.

Nous apportons tout notre soutien et nos pensées au staff ; ça va être dur, difficile et pénible ; carrément pas agréable.

Et pour Cyril qui est mis en cause ; pour son travail, ses efforts et ce qu’il a fait pour les cordes, leur popularisation et leur vulgarisation ; notre gratitude et respect.

Est-ce que la question du #Polyamour sera écartée des discutions ?

Place des Cordes est un endroit sympa chaleureux accueillant et bienveillant.
C’est aussi un endroit où le « #polyamour» est la norme.

Il est « normal » / normé d’être polyamoureux à PdC
Et il n’y a pas beaucoup de Staffeurs qui pourront affirmer ni le contraire ni qu’ils ne sont pas eux même.

S’il faut « confondre » et mal interpréter le « polyamour » il sera confondu avec libertinage, infidélité, polygamie et échangisme
( source Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Polyamour#Définition )

  • On ne « juge » pas on dit : « C’est comme cela que les gens en général / extérieur vont l’interpréter. »

Considérer les modèles / plaignants comme des bouts de bois sans émotions
Est aussi ridicule que de considérer les encordeurs comme des robots dénués de sentiments.
Les modèles ne sont pas en plastique et les encordeurs ne sont pas des automates.

Si vous excluez les sentiments, les émotions et les erreurs humaines il va être difficile d’avoir un débat un peu plus constructif que celui d’une cour de récré d’école maternelle.
Nous sommes entre adultes ou pas ?

Forcément dans un environnement ou l’amour « libre » ou la « sexualité libérée » sont la norme bien évidement que cela va générer des sentiments, des émotions …

Ou bien on met un mouchoir dessus et on affirme haut et fort « mais ça n’a rien à voir » comme seul argument,
Ou on accepte avec toute sa difficulté par admettre que cette alchimie n’y est pas pour rien du tout.

Quand « on » = traduction ; « tous »/ ‘très beaucoup’ des pratiquants à PdC …
… quand la « norme » est de s’embrasser, de se câliner d’avoir des sentiments amoureux et/ou des pratiques sexuelles hétéroclites…
Quand il s’agit de la norme forcément cette « norme » microscopique ne représente pas la « norme » du reste de Paris ni du reste de la France et au-delà…

Plus de 95 % de la population Française N’EST PAS « polyamoureux » ne comprennent pas et vont faire des amalgames ; c’est aux polyamoureux de l’expliquer.

Le « consentement » dans des relations polyamoureuses n’a absolument rien à voir avec le consentement pour le reste de la population Française.

Ce qui est – factuellement – du ‘consentement’ dans une relation Polyamoureuse ne l’est pas en dehors.

La « tacticité » de l’accord ou la subtilité de « l’acceptation » ne rentrent pas dans la norme : normative de la population Française.

Forcément il y a des incidents de MAL – COMPREHENSION.

Ce qui « semble » évident pour l’un, ne l’est pas pour l’autre.

Combien de couple « classiques » peuvent dire :
« C’est évident : j’ai laissé les affaires sur les marches de l’escalier pour les monter » et l’autre de répondre :
« Je croyais que tu les avais laissées pour les ranger en bas »

6vs9.png

Question de point de vue et de perspectives.

Nous vous faisons part d’expériences personnelles :

Si vous vous reconnaissez là-dedans, c’est NOTRE « cas particulier » pas une généralité.

— Nous étions à PdC, dans une discussion, sur le ton de l’humour et détendu de la plaisanterie,
Un modèle raconte : elle demande à son encordeur de ne pas faire un truc. ( nous restons vague sur la pratique et la raison).
Et l’encordeur l’a fait quand même : il s’agit bien d’un encordeur PdC et ce n’était pas Cyril.
L’anecdote nous est racontée sur le ton de l’humour, le second degré, malgré tout la demande à l’encordeur était claire et sans ambiguïté,
Si vous le sortez du contexte : Le modèle a explicitement demandé quelque chose que l’encordeur a intentionnellement pas respecté.

Ils ont continué tous les deux à se voir à continuer de faire des cordes.

Cette « attitude » n’est pas exceptionnelle ; elle est une forme de « norme ».
Cette anecdote est un peu plus qu’un cas particulier isolé.

Pourtant les deux sont amis ( ou plus ), imaginez comment ça peut déraper si la relation est moins complice.

— Nous deux ; personnellement ça nous arrive aussi.
Si quelqu’un assiste à une séance il peut arriver que Valérie dise : « non, non » … et ce ‘méchant’ de Laurent le fait « quand même ».
Nous sommes en couple, nous sommes amoureux et nous sommes toujours ensemble.

Pour une personne extérieure ; ‘elle a dit non il l’a fait quand même’.
Cette personne étrangère a « raison » ET elle est légitime pour se plaindre.
Est-elle « légitime » pour s’en plaindre aux prés d’autres personnes, le répéter et le raconter ?
Elle peut avoir de l’empathie, être touchée par la « prestation » et être affectée par ce qu’elle a vu et « vécu par procuration ».
ET POURTANT la personne extérieure qui se plaint n’a pas « vécu » elle-même ces cordes.
Elle n’est pas dans nos cordes, elle n’est pas dans notre relation et il lui est permis de se « plaindre » que l’encordeur n’a pas respecté, écouté, tenu compte de son modèle…
Ca à l’air d’être factuel et ça semble exact… tant que vous vous autorisez à exclure le FACTEUR HUMAIN, notre complicité et nos liens affectifs et pas seulement les liens en Jute…

La vérité est subjective ; elle appartient à chacun.
Nos sentiments sont personnels et ils sont confrontés à l’exactitude des faits et du monde réel.

point-de-vue-difference-perspective.jpg

Ces « incidents » auraient pu arriver SANS / en dehors des cordes.
C’est une histoire de sentiments, d’écoute ou absence d’écoute, d’émotions et de liens affectifs de liens en ‘fibre naturelle à base d’empathie’.
C’est pas une histoire de « Shibari » ; les cordes n’y sont pour rien.

Notre intime conviction est qu’il s’agit d’un manquement de communication avéré.
Et pas du tout un ‘incident’ de Cordes et de « tripotage ».
Là-dessous il y a pleins de sentiments, d’émotions, de « non-dits », de tacticité ou pas.

Les faits reprochés sont importants et ils ne sont pas graves. 
Avec ou sans « mauvaise intention » Cyril ‘a merdé’, il n’a pas écouté ET il semble pas qu’il ait acte sexuel de viol !
Ça ne retire en rien les sentiments des personnes qui se plaignent.
ET ça ne retire rien au boulot effectué,
Sans Cyril ni son travail, les personnes qui viennent se plaindre aujourd’hui n’auraient certainement pas connu les cordes.

C’est LES DEUX … c’est pas l’un « ou » l’autre !!

Nous pensons qu’il existe des solutions non destructrices pour les cordes en général et PdC en particulier.
Et nous pensons qu’il est possible de « réparer » ou d’apaiser les personnes qui se plaignent.

Nous souhaitons que l’affaire n’arrive pas jusque dans les médias qui vont s’empresser de la déformer, la transformer et l’amplifier.

. Aux personnes qui se plaignent existe-t-il un moyen pour trouver ensemble de quoi vous faire comprendre et entendre ?
Expliquez : quel est le souci ?
Qu’est-ce que vous attendez ?
Qu’est-ce que vous voulez ou ne voulez plus ?

. Cyril est le responsable de PdC et le « rendre » responsable de l’attitude
générale et des individus…ce qu’on veut dire par là est :
Exclure Cyril cela permettra-t-il à chacun des pratiquants (staffeurs inclus) de changer dès à présent leur propre attitude vis-à-vis de gens qui n’ont pas le même rapport que eux avec le corps, l’amour et la sexualité ?

Comme nous l’avons écrit au-dessus sur le respect du « non » : mais je le fais quand même !?
Il ne s’agit pas que de Cyril, grand nombre de Staffeurs, de participants et de réguliers ont cette pratique et attitude à laquelle le groupe consent. ( le groupe / pas l’individu)

. Est-ce qu’il faut rendre PdC fermé comme un club dans lequel les cordes et polyamour/liberté amoureuse/séxualité libre sont liés par les liens du consentement à géométrie variable ou bien il faut ouvrir les portes de Pdc ?
. Ouvrir les portes de Pdc ça signifie un peu plus que les portes, mais aussi avoir une ouverture d’esprit vis-à-vis des gens « normaux » qui ont un rapport à la sexualité « conventionnel » / différent de celui de PdC ?
. Les problèmes viennent-ils de l’extérieur, de l’intérieur de Pdc, les deux ?

Parler des problèmes les exposer en discuter ça veut pas dire trouver des solutions,
Ça veut dire entendre pour apprendre.

La plus part des gens écoutent pour répondre,
Au lieu d’écouter pour comprendre.

Bref ce n’est pas uniquement un problème individuel mais bien une attitude collective.
Au sein des cordes et en dehors de la place des cordes.

Cyril en tant que responsable chacun des Staffeurs tous les participants réguliers ou de passage , nous inclus ; Nous avons été délétère .
Sous le couvert de ne vouloir heurter personne, tout le monde s’oblige à ne parler de rien.
Rien d’important, de sérieux ou de grave.
Ou bien on le moque on le tourne en dérision avec plein de sarcasme pour ne pas en parler au final.
Mais voilà ;
Si les médias peuvent en dire du mal ils en diront du mal.
Nous aimerions que nous tous on puisse continuer à faire et à aimer faire des cordes.
Nous ne savons pas comment.

Nous renouvelons notre soutien au Staff de PdC,
Notre compassion aux personnes qui se plaignent
Et notre gratitude et respect à l’égard du travail de Cyril.

Ce n’est pas « l’un ou l’autre » et tant pis pour ceux qui voient le monde de
cette manière.

Paix et amour, ☮ ✌

CORDE-ialement,

L&V
#Lacher-Prise #LacherPrise
#Shibari ⛩ #Kinbaku


On aime 💗 on partage 🌈 on like 👍
💗💗 Paix et amour, ☮ ✌

CORDE-ialement,

Dieu
&
Shaanti Śāntī

Licence Creative Common.


Licence Creative Common.

Un jour, un mot : Shibari & Kinbaku

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.  

Rappel : en bas de page, les COMmentaires sont ouverts à tous,
Votre avis est important, et vos opinions sont intéressantes.

[TELECHARGER LE TEXTE]


Vers le lexique

Aujourd’hui un mot, demain un jour,Unjourunmot

Shibari & Kinbaku,

 

 

L’exeption qui confirme la règle ; Deux mots aujourd’hui.
Si proche qu’ils sont souvent confondus.

Au delà d’une simple définition que vous pourrez trouver dans le lexique.
[stextbox id=”encyclo”]
Kinbaku
(et non “kimbaku” comme on peut voir parfois écrit !) : « lier étroitement ».
C’est le terme employé actuellement pour la pratique érotique du bondage japonais. Celui-ci est beaucoup plus précis je pense que « shibari » (voir « shibari ») et est le reflet de l’art actuel d’attacher les modèles au Japon. La consonance est toutefois très érotisée et nous sortons de ce que j’appelle le « bondage de salon ».

Shibari
Ressemble étrangement au bondage. Le shibari, spécialité japonaise est bien un ficelage savant avec  une logique de domination psychologique ce que ne fait pas le bondage.
Aujourd’hui ce terme moderne est couramment utilisé en Occident pour définir l’art du bondage japonais…à tort…ou à raison…
D’après certains avis, l’usage de ce mot à été en quelque sorte déjà employé dans les années 1950, pour définir l’art du KINBAKU (et non KIMBAKU).
Shibari littéralement veut dire « attacher », « lier », mais dans un sens large. Exemple : quand le boucher de mon quartier me prépare un rôti, il fait du shibari, ne riez pas mais c’est vrai !
[/stextbox]

Je dirais que le Kinbaku est « l’art » et le Shibari est la « manière »».

KinbakuPour ma part et c’est une licence « poétique », je fais une réelle différence entre les deux, d’une différence érotique pour le Kinbaku à sensuelle pour le Shibari.

La limite est une limite d’impudicité.

Je distingue très distinctement le Shibari qui est un art sensuel et pouvant être érotique de fait,
De l’art du Kinbaku qui est explicitement érotique par sa manière.

Pour donner un exemple facile à comprendre, je ne ferai du Kinbaku qu’avec ma Soumise.
Je puis me permettre avec elle, des positions,  des caresses, des intentions hautement érotique voire explicitement sexuelles.
Il faut bien comprendre qu’avec une M-jo (1) ou un M-o (1) il y a des « gestes » que je ne m’autoriserai jamais entendez « attouchements » même sensuels.
Si la séance peut-être sensuelle voir carrément érotique pour le Shibararetai (2) ça sera grâce aux cordes et au pouvoir de l’imagination du « Lâcher-Prise ».
Avec une personne « étrangère » (même amie peu importe) je pratiquerai du ‘Shibari’.
Dans les deux cas la relation reste « intime », le lien se crée entre celui qui tient les cordes et celle qui les a sur son corps, et les gens « extérieur » ne sont pas inclus, ils sont simples spectateurs.

Les deux acteurs ont cette pudeur du lien, mais ma relation reste tout de même exclusive avec ma Nawa-Jujun (3).

Elle seule peut avoir mes faveurs qui ne peuvent être destinées à n’importe qui.

C’est ma licence poétique elle n’appartient qu’à moi et vous ne le verrez peut-être nulle part, pas formellement,
Ma conclusion  ;
L’art, le Kinbaku
et
La manière, le Shibari.

[stextbox id=”jaime”]

Le Lexique.
Un jour Un mot !

[/stextbox]

 

[stextbox id=”dico”](1)  M-jo et M-o (pour les hommes)
Par définition il s’agit de décrire le terme de la personne « capturée » dans les cordes. Sa définition la plus proche serait « modèles ».

(2) Shibararetai
Décrit une personne  ayant le désir et le plaisir de se faire attacher. N’a aucune « relation » avec l’attacheur. Son Synonyme le plus proche serait « modèle  ». ( Ne pas confondre avec Shibararitai)

(3)  Nawa-Jujun
Personne exprimant le désir et l’envie de se faire attacher. A une « relation » avec l’attacheur, son synonyme le plus proche serait synonyme de « Soumise »[/stextbox]

En vous remerciant de votre attention.

Sincèrement,

Dieu

« Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. »
Confucius

Licence Creative Common.

Licence Creative Common.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.

 [TELECHARGER LE TEXTE]

Un jour, un mot : Soumise

[stextbox id=”jaime”]
Un jour Un mot : Mentor
Maître selon moi
Mentor et Charge
[/stextbox]

En construction

[stextbox id=”attention”]

Cet article est en cours de relecture, et sera bientôt disponilbe,

Merci.TeaPot.418

[/stextbox]
En vous remerciant de votre attention.

Sincèrement,

Dieu

Licence Creative Common.


Licence Creative Common.

Un jour, un mot : Bondage

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.  

Rappel : en bas de page, les COMmentaires sont ouverts à tous,
Votre avis est important, et vos opinions sont intéressantes.

[TELECHARGER LE TEXTE]


Vers le lexique

Aujourd’hui un mot, demain un jour,Unjourunmot

Bondage,

 

 

 
 

ensemblePour commencer soyons clair, je vais prendre un exemple abordable :
Les fraises sont des fruits; les cerises sont des fruits… par exemple.
Tous les fruits sont ils des fraises ?
Non ! cela semble évident.
(En principe vous avez dû voir cela au collège au programme du collège)
(Les ensemble des nombres et ici aussi.)

 
 
Bondage : « contraindre » physiquement le corps, par toutes sortes d’entraves.

Le Shibari est une forme de bondage, et même le Kinbaku est une forme de Shibari.
Tous les “encordages «né sont pas du Kinbaku.
En revanche ce qui est Kinbaku est Shibari.

Le Shibari est un art AVANT TOUT. C’est un art “de l’entrave”, ce qui est du Bondage.ranger

Mais par exemple des chaines ou des entraves en cuir, c’est du bondage.
Des entraves avec du scotch, du film plastique c’est du bondage…

NON le bondage CE N EST PAS du Shibrai ni du Kinbaku
OUI le Shibari et le Kinbaku c’est du Bondage…

Si déjà vous avez compris cela alors vous avez compris beaucoup,
Tout le reste n’est que nuances et subtilités.

On peut même considérer que la « Discipline » en elle même est une forme de Bondage.

Sarah Ellis, Sept 5 2008Si on ordonne à la Soumise de « ne pas bouger » elle est « entravée » par cet ordre et ne doit pas bouger et ne « peut pas » bouger.
Le lien ici est la « parole », comme lorsque E Edward Gray ordonne à Lee Holloway de « posez vos deux mains sur le bureau bien à plat, gardez vos deux pieds sur le sol jusqu’à ce que je revienne ».
Elle ne bouge pas, pas plus qu’une soumise entravée sur une croix Saint André, c’est du Bondage, ou dans un Karada, qui est aussi du Bondage.

Ce n’est pas pour rien que Bondage est collé à Discipline dans l’acronyme.
Les deux sont liés et ce n’est pas qu’une figure de style,

En vous remerciant de votre attention.

Sincèrement,

Dieu

« Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. »
Confucius

Licence Creative Common.

Licence Creative Common.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.

 [TELECHARGER LE TEXTE]

Un jour, un mot : Politesse

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.  
Rappel : en bas de page, les COMmentaires sont ouverts à tous,
Votre avis est important, et vos opinions sont intéressantes.

[TELECHARGER LE TEXTE]


Vers le lexique

Aujourd’hui un mot, demain un jour,Unjourunmot

Politesse ; Souvent confondue avec  «protocole» voir  même le «respect»

 

 

 

lache-poltron

 

Souvent confondu avec un « pseudo »  protocole ou d’une vision « pseudo »  dogmatique.
Pire encore la politesse est devenu si rare, que les gens la confondent avec le respect…
(Ne vous méprenez pas ces « pseudo » dogmatistes font cette confusion à dessein et en sont pleinement conscient.)

 

Ha la politesse… Soumise le plus souvent, victime d’un “mini-maître”…

 

Pawel_Kuczynski_confession_facebookVoici donc mon conseil : le nommer, “publiquement” et dire “untel se présente à moi DE CETTE MANIERE“.
Ainsi donc confronté en public à son propre comportement « en privé » le mini-maître prendre « aux yeux des autres » conscience de son iniquité.

Je rappelle souvent à ces « cyber-trou du cul » la RFC 1855 ou « netiquette ».
« Ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas l’Internet comme bouclier pour le faire. »

Avec des inconnus, personne ne doit se permettre en privé ce qu’il ne ferait pas en public.

nocom

 

J’ai l’impression de rebattre les oreilles, mais ;
Je répète ma position, AU DELA de nos status BD²S²M (et de votre condition de Soumise) il y a AVANT TOUT des règles de politesse élémentaire et de civilité. Voire de courtoisie.

 

L’exemple caractéristique lorsque vous entrez dans une boulangerie, vous dites (normalement si vous êtes UN PEU éduqué) :
tumblr_n4bo431yaD1qjdnyzo1_1280– Bonjour
– S’il vous plaît
– Merci
– Au revoir
les plus DOGMATIQUES diront même “je vous souhaite une bonne journée“… une frange “extrémiste dure” ^_^
Que vous entriez dans la boulangerie près de chez vous et que vous connaissez la boulangère ou que ce soit au fin fond de la France de passage, normalement ces quatre petits « mots » sont irréfragables.

Ainsi au delà de la simple « forme » et des orthographe approximatives de certains, la politesse elle n’est pas une notion « vague ».
tumblr_ml905aEx9p1r6ip4io6_500Vous voyez je n’ai même pas parlé de D/s, de statu, de rapport ni même du « tutoiement ».
Et je n’ai même pas effleuré le sujet ni la manière d’aborder une autre personne.
Bref il est bon de rappeller qu’une Soumise (donc qui porte un collier) ou une femme libre (qui cherche un collier) n’est pas la femme Soumise du monde entier et de l’univers en plus, mais UNIQUEMENT de son D’hom et lui uniquement.

La “politesse” est une forme de “discipline” pour ceux qui oublient ce que BD²S²M veut dire.

Ne pas respecter « ICI » dans un univers BD²S²M des règles « simple » de vie en société est le reflet du comportement de ces personnes « parmi les autres ».
« Impolis dans la vie,
Impolis en BD²S²M ici ! » (Dieu)
Voilà mon adage.

[stextbox id=”attention”]ATTENTION il ne faut pas se tromper, c’est gens n’ont pas une « MAUVAISE éducation »
Ce gens là n’ont « PAS D’EDUCATION tout court » ![/stextbox]

En vous remerciant de votre attention.

Sincèrement,

Dieu

« Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. »
Confucius

Licence Creative Common.

Licence Creative Common.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.

 [TELECHARGER LE TEXTE]

Un jour, un mot : Soumission.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.  
Rappel : en bas de page, les COMmentaires sont ouverts à tous,
Votre avis est important, et vos opinions sont intéressantes.

[TELECHARGER LE TEXTE]


Vers le lexique

Aujourd’hui un mot, demain un jour,Unjourunmot

Soumission ; Soumettre ou Assujettir ?

 

Je prends la définition et en effet dans les premières propositions en « petit a) » les deux mots sont des quasi synonymes. “Soumettre” et “Assujettir

Mais plus bas, « soumettre » se transforme en « proposer », en « convaincre ».

[stextbox id=”encyclo”]b) Qqn1soumet qqc.2à qqc.3
2. Présenter à l’avis, au jugement, à la décision (de quelqu’un dont on reconnaît l’autorité)
1. Qqn1se soumet.[Corresp. à soumettre I A] Céder, obéir à un principe supérieur ou par contrainte, ne pas offrir de résistance, se résigner
2. Qqn1se soumet à qqn3/qqc.3[Corresp. à soumettre I B; qqn3/qqc.3désigne une pers., un coll., un inanimé abstr.]Céder, obéir de manière volontaire ou parce que l’on y est contraint, à quelqu’un ou quelque chose dont on reconnaît la force, l’autorité, la nécessité.
[/stextbox]

Là où l’assujettissement reste une réelle contrainte, assujettir le cheval de son joug, par exemple.

SoumissionLa Soumission signifie bien que la Soumise (le Soumis) SE soumet, se résigne, fait acte de reddition consentie.
Elle accepte librement d’être « dépendante » de lui, et de se lier à lui. Le Dom accepte aussi qu’elle soit liée à lui et s’occuper d’elle.
La Soumise est capable à se gérer elle même, elle ne cède pas à un palliatif et ce n’est pas un substitut.
Par Sa Soumission elle reconnait en son Dom cette autorité. Non, pas comme d’une hiérarchie mais bien comme une tutelle de probité.
Elle est reconnaissante qu’il se charge d’elle, prenne soin d’elle, et lui aime cette obligation.
C’est volontairement qu’est acceptée, ou plutôt offerte cette soumission,

Il faut énormément de personnalité et de caractère,
Car il s’agit d’un cadeau, précieux avant toute chose.

La Soumise confie entre ses mains Sa liberté, les paumes précieusement ouverte vers le haut
Qu’il ne faille écraser ce don offert et qu’elle puisse reprendre à tout moment ce qui est remis.

Pour ma part j’aime le bijou tout autant que le symbole ; déposer mon collier à son cou. C’est bien sa charge et non sa dignité que j’accepte sous ma protection.

Voila ma définition du verbe Soumettre et son substantif féminin.
[stextbox id=”jaimebdsm”] Je vous invite à lire ;

  1. Déroulement et stades de la relation
  2.  Les types de colliers, leur différences
  3. Etre ou jouer à en être telle est la question.
  4. Vanille ou Chocolat ?

Vous pouvez aussi venir consulter le lexique : Vers le lexique [/stextbox]

[stextbox id=”LiensH”]Je vous propose : 1ere épitre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens 7-3 7-4
Je vous propose un petit QCM Etes-vous soumise ou joueuse ? qui provient de « esprit-o.com »[/stextbox]

[stextbox id=”jaime”]

Le Lexique.
Un jour Un mot !

[/stextbox]

En vous remerciant de votre attention.

Sincèrement,

Dieu

« Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. »
Confucius

Licence Creative Common.

Licence Creative Common.

Ce document est libre de droit avec les conditions explicites
1) Dire de manière non équivoque que vous n’êtes pas l’auteur
2) Citer la source ; http://Lacher-Prise.info
Vous avez le droit de redistribuer en partie ou en extrait cette copie.

 [TELECHARGER LE TEXTE]

 

Etre femme, « naturellement » …

 

Faites des économies,

Comment sans régime ni photoshop une femme peut devenir de “femme” à “femme désirable”, l’effort “minimum” ?

[stextbox id=”grey”]
Notre corps doit être beau. C’est ce que dit la publicité, nous montrent les médias, se qu’imposent les “créatifs” de la mode.

Mais la beauté est une «illusion, un jeu de lumières, les angles, les bons choix et d’une touche, une attitude, une postrure ou même photoshop.

C’est ce que veut montrer Gracie Hagen avec ses illusions de projets photographiques du corps.

Ce corps est le cadeau le plus étrange et merveilleux que nous avons. Qu’il n’y a pas de limite d’âge, le sexe ou l’origine ethnique. Que nous sommes tous beaux et horrible à la fois.

L’article : Gracie Hagen les illusions du corps (féminin) en italien

[/stextbox]

Chacune se reconnaitra parmi les photos. ( bonus ” hommes ” à la fin )
[stextbox id=”jaime”]Je vous invite à voir aussi :
– Transformation, d’une femme en manequin.
– Comment les autres vous voient (les femmes)
Comment les femmes photoshopées se voient
Etre femme, « naturellement » …
Encore Photoshop, à travers le monde
Vous aussi donnez votre avis en bas dans les commentaires[/stextbox]

Bien sûr je vous invite à regarder en plein écran.plein-ecran

Gracie Hagen

« Bien se tenir »,  avoir le port «altier et droit » fait toute la différence entre une femme et une femme désirée.

J’essaie de « sourcer » le plus souvent la provenance des photos,
Vous pouvez aller visiter son site ouaibe : Gracie Hagen.
J’aime beaucoup son “pas de jugement” avec le clin d’oeil aux Looners 😉
[stextbox id=”attention”]

ATTENTION !! J’ai “renversé” les photos de droite à gauche !!!

[/stextbox]
En vous remerciant,

Sincèrement,

Dieu

« Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions. »
Confucius

Licence Creative Common.


Licence Creative Common.